Vous êtes ici : Accueil > Les métiers > Recherche et dé... > Procédés / Bure... > Spécialiste énergie / fluides  

Spécialiste énergie / fluides

Appellations les plus courantes

Chargé(e) d'affaires en ingénierie énergie/fluides, Chef de projet ingénierie énergie-fluides,

Définition du métier

Concevoir, définir, adapter les installations fluides suivant les besoins du projet et en superviser la mise en oeuvre

Savoir-faire

  • Définir et argumenter des choix et des améliorations techniques, des modifications des systèmes et/ou équipements industriels et/ou des implantations bâtiments
  • Évaluer et choisir un fournisseur, un sous-traitant, un prestataire de service, en évaluer les performances (analyse des résultats, audit, benchmarking, etc.)
  • Traduire les besoins exprimés par l'exploitant en spécifications, plans, schémas
  • Estimer les coûts associés, établir un devis se rapportant à son domaine d'activité
  • Définir les règles et standards d'étude et de construction applicables
  • Ajuster le projet et le planning de réalisation de l'investissement au regard des problèmes/des aléas de mise en oeuvre et des contraintes (techniques, budgétaires.)
  • Conseiller techniquement, fournir un avis d'expert dans son domaine de compétence
  • Modéliser les projets d'ingénierie sous l'angle technico-économique
  • Travailler en équipe / en interservices
  • Identifier les gains possibles d'énergie de différentes natures, définir et argumenter les actions et investissements permettant des économies d'énergie
  • Élaborer et rédiger des dossiers ou documents techniques, spécifiques à son domaine de compétence
  • S'exprimer et / ou lire dans une langue étrangère (en anglais la plupart du temps)
  • Arbitrer les choix de "faire ou faire-faire" (en fonction des risques, des coûts, de la confidentialité, etc.), piloter des sous-traitants
  • Utiliser le(s) logiciel(s) métier
  • Interpréter des plans et des schémas techniques en 2 et 3D, appréhender les formes et volumes dans l'espace

Connaissances

Connaissances Niveau Code NSF
HSE Connaissance de base 10000
Ingénierie de la conception Connaissance de base 10000
Génie climatique Connaissance de base 22654
Performance énergétique Connaissance de base 42105
Procédés de transformation caoutchouc Connaissance de base 11534
Installations et équipements industriels Connaissance de base 11557
Conduite de projet(s) Connaissance de base 32035
Langues étrangères Connaissance de base 15254
Réglementation spécifique du domaine de compétence Connaissance de base 13254
Droit et réglementation des prestations de services Connaissance de base 10000
Bâtiments et infrastructures Connaissance de base 22486

Perspective d'évolution professionnelle

  • Responsable ingénierie industrielle/Responsable technique

Comparaison métiers

Cet outil de comparaison permet de mettre en relation deux métiers afin d'identifier les connaissances communes et les connaissances à acquérir ou à développer pour exercer le métier. Il compare le métier actuel de la page avec le métier sélectionné dans les menus déroulant.


En savoir plus sur les connaissances

Connaissance de base (niveau 1)

Connaissance générale propre à un champ. L'étendue des connaissances concernées est limitée à des faits et des idées principales. Connaissance des notions de base, des principaux termes. Connaissance, le plus souvent, fragmentaire et peu contextualisée. Durée courte d'acquisition de la connaissance d'un champ donné (quelques jours, semaines à quelques mois)

Connaissance opérationnelle (niveau 2)

Connaissance détaillée, pratique et théorique, d'un champ ou d'un domaine particulier incluant la connaissance des processus, des techniques et procédés, des matériaux, des instruments, de l'équipement, de la terminologie et de quelques idées théoriques. Cette connaissance est contextualisée. Sa durée d'acquisition se situe de un à deux ans

Connaissance approfondie (niveau 3)

Connaissance théorique et pratique approfondie. Maîtrise des principes fondamentaux du domaine, permettant la modélisation. Une partie de la connaissance porte sur des connaissances avancées ou de pointe. Durée d'acquisition de la connaissance de l'ordre de 3 à 5 ans

Connaissance d’expertise (niveau 4)

Connaissance permettant de redéfinir des pratiques professionnelles dans un champ à l'interface entre des champs différents, et de produire une analyse critique de la théorie, des principes. Connaissance très contextualisée, nécessitant une durée d'acquisition au moins égale à 2/3 ans et plus, à partir du niveau 3