Vous êtes ici : Accueil > Les métiers > Recherche et dé... > Conception et i... > Concepteur(trice)-développeur(euse) en mécatronique  

Concepteur(trice)-développeur(euse) en mécatronique

Appellations les plus courantes

Ingénieur(e) conception mécatronique, Ingénieur(e) mécatronicien(ne), Mécatronicien(ne),

Définition du métier

Définir les éléments (et les process associés) correspondants à la fabrication du produit final pour fonctionnariser les pièces afin de développer des produits « intelligents » à forte valeur ajoutée. (Exemple : tuyau + capteur, qui permet d'envoyer le signal au calculateur)

Activités

  • Suivi et la mise à jour de banques de données techniques (bibliothèques de références, ...)

Savoir-faire

  • Travailler en équipe / en interservices
  • Élaborer et rédiger des dossiers ou documents techniques, spécifiques à son domaine de compétence
  • Concevoir, piloter/conduire un / des projets relatif(s) à son domaine de compétence
  • Élaborer et dessiner un plan, un croquis technique, un schéma fonctionnel à 2 et 3 dimensions, appréhender les formes et volumes dans l'espace
  • Analyser, formuler et traduire le besoin exprimé en fonctionnalités et cahier des charges relatif à son domaine de compétence
  • Déterminer et calculer les contraintes fonctionnelles, physiques, dimensionnelles, structurelles ou géométriques de pièces, produits, ...
  • Elaborer et rédiger un cahier des charges relatif à son domaine d'activité
  • Calculer le coût prévisionnel du projet de réalisation d'un produit, d'une pièce, etc.
  • Élaborer des hypothèses matériaux
  • S'exprimer et / ou lire dans une langue étrangère (en anglais la plupart du temps)
  • Évaluer l'efficacité, les performances du produit / du système
  • Utiliser les outils DAO / CAO
  • Analyser et interpréter des données / résultats, définir et argumenter des choix, des recommandations, des solutions, relatif à son domaine
  • Évaluer la faisabilité technique et la conformité d'un produit au cahier des charges
  • Argumenter et négocier des prestations, des accords, des compromis, des protocoles techniques avec des interlocuteurs internes et / ou externes
  • Imaginer, concevoir et formaliser le produit ou système finalisé
  • Utiliser les techniques et outils de modélisation et de simulation, les outils de calcul

Connaissances

Connaissances Niveau Code NSF
Électronique Connaissance opérationnelle 24354
Robotique, modélisation et commande de systèmes mécatroniques Connaissance opérationnelle 10000
Ingénierie de la conception Connaissance opérationnelle 10000
Génie électrique Connaissance opérationnelle 24099
Génie mécanique Connaissance opérationnelle
Procédés de transformation caoutchouc Connaissance opérationnelle 11534
Conduite de projet(s) Connaissance opérationnelle 32035
Analyse de données / Bases de données Connaissance opérationnelle 46346
Langues étrangères Connaissance opérationnelle 15254
Logiciel CAO -DAO Connaissance opérationnelle 30926
Pluri-techniques industrielles Connaissance opérationnelle 10000
Méthodes qualité en phase conception / industrialisation (AMDEC dans son domaine) Connaissance opérationnelle 31394
Génie industriel / BE et méthodes Connaissance opérationnelle 31654
Logiciels de modélisation et de simulation, spécifique au domaine Connaissance opérationnelle 11020

Observations

La mécatronique consiste à utiliser simultanément et en symbiose la mécanique, l'électronique, l'automatique et l'informatique pour la conception, l'industrialisation et la fabrication de nouveaux produits L'opinion des industriels : « Aujourd'hui, de plus en plus de systèmes, des systèmes de plus en plus interdépendants, ce qui nécessite de développer une véritable compétence système. La mécatronique va entraîner la prise en compte de nouveaux profils d'ingénieur »

Formation de base et apprentissage

Plusieurs formations préparent à ce métier (master ou diplôme d'ingénieur en mécatronique, automatique ou électronique), notamment :

Perspective d'évolution professionnelle

  • Encadrement conception et industrialisation produits

Comparaison métiers

Cet outil de comparaison permet de mettre en relation deux métiers afin d'identifier les connaissances communes et les connaissances à acquérir ou à développer pour exercer le métier. Il compare le métier actuel de la page avec le métier sélectionné dans les menus déroulant.


En savoir plus sur les connaissances

Connaissance de base (niveau 1)

Connaissance générale propre à un champ. L'étendue des connaissances concernées est limitée à des faits et des idées principales. Connaissance des notions de base, des principaux termes. Connaissance, le plus souvent, fragmentaire et peu contextualisée. Durée courte d'acquisition de la connaissance d'un champ donné (quelques jours, semaines à quelques mois)

Connaissance opérationnelle (niveau 2)

Connaissance détaillée, pratique et théorique, d'un champ ou d'un domaine particulier incluant la connaissance des processus, des techniques et procédés, des matériaux, des instruments, de l'équipement, de la terminologie et de quelques idées théoriques. Cette connaissance est contextualisée. Sa durée d'acquisition se situe de un à deux ans

Connaissance approfondie (niveau 3)

Connaissance théorique et pratique approfondie. Maîtrise des principes fondamentaux du domaine, permettant la modélisation. Une partie de la connaissance porte sur des connaissances avancées ou de pointe. Durée d'acquisition de la connaissance de l'ordre de 3 à 5 ans

Connaissance d’expertise (niveau 4)

Connaissance permettant de redéfinir des pratiques professionnelles dans un champ à l'interface entre des champs différents, et de produire une analyse critique de la théorie, des principes. Connaissance très contextualisée, nécessitant une durée d'acquisition au moins égale à 2/3 ans et plus, à partir du niveau 3