Vous êtes ici : Accueil > Les métiers > Logistique > Planification e... > Planificateur(trice) logistique  

Planificateur(trice) logistique

Appellations les plus courantes

Responsable planification logistique, Demand manager, Prévisionniste / Planificateur industriel(le), Product flow manager,

Définition du métier

Estimer les besoins, planifier, coordonner, optimiser et contrôler à moyen terme l'adéquation besoins-ressources, planifier la production industrielle à partir d'une estimation de la demande, et en tenant compte des prévisions de vente pour les différents marchés, des capacités de production et de distribution, des contraintes de coûts, délais et qualité

Savoir-faire

  • Estimer les besoins d'approvisionnement en fonction de divers paramètres : production, demande client, contraintes financières...
  • Travailler en équipe / en interservices
  • Lisser les volumes de production à réaliser afin d'éviter les pics de production entraînant des coûts de production importants
  • Analyser et synthétiser des données quanti/quali spécifiques à son domaine de compétence
  • Utiliser des méthodes et outils statistiques
  • Répartir et planifier la charge de production entre les sites, les ateliers, les lignes de production, en fonction des spécificités et des disponibilités des équipements
  • Estimer les tendances / besoins des marchés et des entreprises à court et moyen terme
  • Identifier des risques de ruptures de flux et déterminer des solutions préventives ou correctives
  • Modéliser les données à l'aide d'outils plus ou moins sophistiquées, faire évoluer ces modèles
  • Définir les flux de production et le dispositif de gestion et de suivi des flux et stocks
  • Intégrer les besoins du client, les prévisions de vente avec les moyens de production, les stocks, les moyens de distribution
  • Déterminer les phases de production ou les modifier en fonction des écarts constatés
  • S'exprimer et / ou lire dans une langue étrangère (en anglais la plupart du temps)
  • Transformer le besoin consommateur en besoin brut, traduire les données en prévisions de production
  • Argumenter les données et prévisions auprès des "clients internes"
  • Organiser et réguler l'acheminement et la circulation des flux de production entrants ou sortants

Connaissances

Connaissances Niveau Code NSF
Analyse des processus Connaissance opérationnelle 32067
Gestion de production - GPAO Connaissance opérationnelle 31652
Techniques de négociation Connaissance opérationnelle 15005
Logiciels métier Connaissance opérationnelle 30954
Analyse de données / Bases de données Connaissance opérationnelle 46346
Langues étrangères Connaissance opérationnelle 15254
Economie / gestion d'entreprise Connaissance opérationnelle 13133
Commerce Connaissance opérationnelle 34554
Logistique Connaissance opérationnelle 31845
Logistique transports (route, maritime, air, etc.) Connaissance opérationnelle 31834
Statistique appliquée Connaissance opérationnelle 11017
Logiciels de modélisation et de simulation, spécifique au domaine Connaissance opérationnelle 11020

Observations

L'activité varie selon le mode d'organisation (flux tendus, supply chain, ...), les systèmes d'informatisation et de communication (Progiciel de Gestion Intégrée -PGI-), le type de production (petites séries, grandes séries, fluides, ...). La maîtrise d'un ou plusieurs logiciels de Production Assistée par Ordinateur -GPAO- et autres progiciels de gestion de données de production et de flux est requise.

Formation de base et apprentissage

Master (Master Professionnel, Diplôme d'ingénieur, ...) en gestion de production, gestion de flux, logistique ou dans le secteur d'activité de l'entreprise. Diplôme de niveau Bac+2 (BTS, DUT) dans les mêmes secteurs, complété par une forte expérience professionnelle.

Perspective d'évolution professionnelle

  • Chargé(e) d'études logistique
  • Responsable de la logistique / supply chain

Comparaison métiers

Cet outil de comparaison permet de mettre en relation deux métiers afin d'identifier les connaissances communes et les connaissances à acquérir ou à développer pour exercer le métier. Il compare le métier actuel de la page avec le métier sélectionné dans les menus déroulant.


En savoir plus sur les connaissances

Connaissance de base (niveau 1)

Connaissance générale propre à un champ. L'étendue des connaissances concernées est limitée à des faits et des idées principales. Connaissance des notions de base, des principaux termes. Connaissance, le plus souvent, fragmentaire et peu contextualisée. Durée courte d'acquisition de la connaissance d'un champ donné (quelques jours, semaines à quelques mois)

Connaissance opérationnelle (niveau 2)

Connaissance détaillée, pratique et théorique, d'un champ ou d'un domaine particulier incluant la connaissance des processus, des techniques et procédés, des matériaux, des instruments, de l'équipement, de la terminologie et de quelques idées théoriques. Cette connaissance est contextualisée. Sa durée d'acquisition se situe de un à deux ans

Connaissance approfondie (niveau 3)

Connaissance théorique et pratique approfondie. Maîtrise des principes fondamentaux du domaine, permettant la modélisation. Une partie de la connaissance porte sur des connaissances avancées ou de pointe. Durée d'acquisition de la connaissance de l'ordre de 3 à 5 ans

Connaissance d’expertise (niveau 4)

Connaissance permettant de redéfinir des pratiques professionnelles dans un champ à l'interface entre des champs différents, et de produire une analyse critique de la théorie, des principes. Connaissance très contextualisée, nécessitant une durée d'acquisition au moins égale à 2/3 ans et plus, à partir du niveau 3