Vous êtes ici : Accueil > Les métiers > Logistique > Planification e... > Pilote de flux/approvisionneur(euse)/gestionnaire de stocks  

Pilote de flux/approvisionneur(euse)/gestionnaire de stocks

Appellations les plus courantes

Gestionnaire approvisionnement, Gestionnaire des stocks et approvisionnements, Gestionnaire des commandes et des stocks, Gestionnaire des matières premières, Pilote de flux logistique,

Définition du métier

Gérer l'écoulement des flux de produits des fournisseurs jusqu'aux clients. Définir, piloter et/ou mettre en oeuvre les plans d'approvisionnement (matières, produits semi-finis / finis) dans les délais impartis, gérer et optimiser économiquement les flux et stocks internes et externes (entrées - sorties des matières, produits semi-finis et finis) jusqu'au client, en liaison étroite avec les fournisseurs et les transporteurs, en prenant en compte les contraintes clients, économiques et de sécurité.

Savoir-faire

  • Détecter tout risque de rupture d'approvisionnement et trouver des solutions en cas de rupture éventuelle
  • Estimer les capacités des fournisseurs à donner le rendement attendu au niveau des coûts, des délais, de la qualité et de la quantité de produits fournis à l'entreprise
  • Dimensionner les stocks de sécurité par rapport aux besoins clients et au taux de service défini
  • Établir et gérer les classifications articles en fonction des rotations
  • Travailler en équipe / en interservices
  • Déterminer les variables d'action ou variables dynamiques : les paramètres de lancement et de stockage, l'emplacement et le nombre de ressources à utiliser, la sous-traitance, les indicateurs de performanceµ
  • Lisser les volumes de production à réaliser afin d'éviter les pics de production entraînant des coûts de production importants
  • Construire des outils de suivi et de pilotage (indicateurs / ratios / tableaux de bord), relatif à son domaine de compétence
  • Évaluer la qualité d'une prestation, d'un service relatif à son domaine d'activité
  • Analyser, formuler et traduire le besoin exprimé en fonctionnalités et cahier des charges relatif à son domaine de compétence
  • Calculer des valeurs relatives aux activités de son domaine (nombre, volume, masse, surfaces, etc.)
  • Utiliser le(s) logiciel(s) métier
  • Traiter des situations conflictuelles (litiges, réclamations, différents) et négocier des solutions acceptables

Connaissances

Connaissances Niveau Code NSF
Produits finis Connaissance opérationnelle 34040
Droit et réglementation des transports / manutention Connaissance opérationnelle 31894
Gestion des stocks / Approvisionnement Connaissance opérationnelle 31660
Techniques de négociation Connaissance opérationnelle 15005
Logiciels métier Connaissance opérationnelle 30954
Analyse de données / Bases de données Connaissance opérationnelle 46346
Langues étrangères Connaissance opérationnelle 15254
Economie / gestion d'entreprise Connaissance opérationnelle 13133
Logistique Connaissance opérationnelle 31845
Logistique transports (route, maritime, air, etc.) Connaissance opérationnelle 31834

Observations

Quantité de produits à livrer, type d'emballage, date et fréquences des tournées... il planifie les livraisons avec les fournisseurs en tenant compte de nombreux critères, mais toujours de façon à optimiser le parcours des chauffeurs. La maîtrise des outils informatiques est essentielle, des logiciels de gestion permettant aujourd'hui de connaître en temps réel l'état des stocks, mais aussi les prévisions, les commandes en cours. Le métier évolue. Maîtriser la GPAO, Gestion de la production assistée par ordinateur, devient indispensable pour tout gestionnaire des stocks.

Formation de base et apprentissage

Bac+2/3 (BTS, DUT) ou master en logistique et transport. Également accessible avec Bac pro et une expérience professionnelle dans le secteur du transport et de la logistique

Perspective d'évolution professionnelle

  • Planificateur(trice) logistique
  • Responsable d'exploitation logistique

Comparaison métiers

Cet outil de comparaison permet de mettre en relation deux métiers afin d'identifier les connaissances communes et les connaissances à acquérir ou à développer pour exercer le métier. Il compare le métier actuel de la page avec le métier sélectionné dans les menus déroulant.


En savoir plus sur les connaissances

Connaissance de base (niveau 1)

Connaissance générale propre à un champ. L'étendue des connaissances concernées est limitée à des faits et des idées principales. Connaissance des notions de base, des principaux termes. Connaissance, le plus souvent, fragmentaire et peu contextualisée. Durée courte d'acquisition de la connaissance d'un champ donné (quelques jours, semaines à quelques mois)

Connaissance opérationnelle (niveau 2)

Connaissance détaillée, pratique et théorique, d'un champ ou d'un domaine particulier incluant la connaissance des processus, des techniques et procédés, des matériaux, des instruments, de l'équipement, de la terminologie et de quelques idées théoriques. Cette connaissance est contextualisée. Sa durée d'acquisition se situe de un à deux ans

Connaissance approfondie (niveau 3)

Connaissance théorique et pratique approfondie. Maîtrise des principes fondamentaux du domaine, permettant la modélisation. Une partie de la connaissance porte sur des connaissances avancées ou de pointe. Durée d'acquisition de la connaissance de l'ordre de 3 à 5 ans

Connaissance d’expertise (niveau 4)

Connaissance permettant de redéfinir des pratiques professionnelles dans un champ à l'interface entre des champs différents, et de produire une analyse critique de la théorie, des principes. Connaissance très contextualisée, nécessitant une durée d'acquisition au moins égale à 2/3 ans et plus, à partir du niveau 3