Vous êtes ici : Accueil > Les métiers > Hygiène-Sécurit... > Hygiène et sant... > Technicien(ne) de prévention en santé au travail / infirmier(ère) en entreprise  

Technicien(ne) de prévention en santé au travail / infirmier(ère) en entreprise

Appellations les plus courantes

Infirmier(ère) de santé au travail,

Définition du métier

Prévoir et organiser administrativement la surveillance médicale des salariés. Dispenser des soins. Collecter des informations relatives aux conditions de travail et aux dossiers de santé / hygiène et réaliser des prélèvements, des mesures, des analyses en matière d'hygiène.

Activités

  • Organisation et mise en place des actions de prévention santé
  • Information et formation du personnel sur la santé au travail, aux risques de l'entreprise (bruit, produits chimiques, exposition au sang, troubles musculo-squelettiques.), aux gestes recommandés concernant la manutention
  • Organisation et gestion de l'activité de santé au travail (organisation et planning des visites, des réunions, gestion de la pharmacie, gestion des registres accidents du travail.)
  • Réalisation des soins d'urgence selon les protocoles établis
  • Veille dans le domaine santé (participation à des groupes de travail, des commissions pluridisciplinaires, des enquêtes et études, etc.)
  • Tenue des documents relatifs aux soins dispensés (dossier de soins...).
  • Surveillance de la santé des salariés selon les protocoles établis par le médecin du travail et en fonction de la réglementation en vigueur
  • Réalisation des examens individuels et explorations fonctionnelles

Savoir-faire

  • Préparer (dosage de médicaments, préparation des instruments...) et dispenser des soins
  • Discerner les informations confidentielles de celles qui peuvent être communiquées en interne / externe
  • Identifier et caractériser un problème de santé, établir un diagnostic préalable
  • Structurer et animer des formations relatives à son domaine de compétence
  • Concevoir et mettre en oeuvre des solutions adaptées à des situations de crise ou d'urgence
  • Pratiquer les soins infirmiers en respectant les protocoles d'hygiène et les règles de bonnes pratiques des soins
  • Créer et développer une relation de confiance avec la personne et / ou son entourage
  • Détecter les difficultés, les situations à risques (maltraitance, harcèlement, ...), définir et proposer un accompagnement à la personne ou contacter les services compétents.
  • Rédiger des notes, rapports, comptes-rendus, documents relatifs à son domaine
  • Gérer le stress post-traumatiques des personnes accidentées et de leur entourage dans des situations émotionnelles intenses
  • Identifier et évaluer les facteurs de risques pour la santé liés aux conditions de travail

Connaissances

Connaissances Niveau Code NSF
Ergonomie Connaissance de base 42898
Risque industriel (ICPE) / analyse des risques / Cindynique Connaissance de base 42884
Prévention sécurité Connaissance de base 42866
Soins infirmiers Connaissance de base 43412
Secourisme (Monitorat SST : Sauveteur / secouriste du travail) Connaissance de base 42826
Santé publique Connaissance de base 43454
QHSE Connaissance de base 10000
Droit de la sécurité sociale Connaissance de base 13205
Techniques relationnelles Connaissance de base 15012
Techniques administratives Connaissance de base 35071

Formation de base et apprentissage

  • Diplôme d'Etat -DE
  • d'infirmier(ère) Des formations complémentaires (Diplôme Inter Universitaire de Santé au Travail -DIUST-, ...) peuvent être requises. Des vaccinations prévues par le Code de Santé Publique sont exigées.

Perspective d'évolution professionnelle

  • Évolution externe à l'entreprise

Comparaison métiers

Cet outil de comparaison permet de mettre en relation deux métiers afin d'identifier les connaissances communes et les connaissances à acquérir ou à développer pour exercer le métier. Il compare le métier actuel de la page avec le métier sélectionné dans les menus déroulant.


En savoir plus sur les connaissances

Connaissance de base (niveau 1)

Connaissance générale propre à un champ. L'étendue des connaissances concernées est limitée à des faits et des idées principales. Connaissance des notions de base, des principaux termes. Connaissance, le plus souvent, fragmentaire et peu contextualisée. Durée courte d'acquisition de la connaissance d'un champ donné (quelques jours, semaines à quelques mois)

Connaissance opérationnelle (niveau 2)

Connaissance détaillée, pratique et théorique, d'un champ ou d'un domaine particulier incluant la connaissance des processus, des techniques et procédés, des matériaux, des instruments, de l'équipement, de la terminologie et de quelques idées théoriques. Cette connaissance est contextualisée. Sa durée d'acquisition se situe de un à deux ans

Connaissance approfondie (niveau 3)

Connaissance théorique et pratique approfondie. Maîtrise des principes fondamentaux du domaine, permettant la modélisation. Une partie de la connaissance porte sur des connaissances avancées ou de pointe. Durée d'acquisition de la connaissance de l'ordre de 3 à 5 ans

Connaissance d’expertise (niveau 4)

Connaissance permettant de redéfinir des pratiques professionnelles dans un champ à l'interface entre des champs différents, et de produire une analyse critique de la théorie, des principes. Connaissance très contextualisée, nécessitant une durée d'acquisition au moins égale à 2/3 ans et plus, à partir du niveau 3