Vous êtes ici : Accueil > Les métiers > Hygiène-Sécurit... > Hygiène et sant... > Spécialiste conditions de travail  

Spécialiste conditions de travail

Appellations les plus courantes

Conseiller en prévention des risques industriels, Ingénieur ergonome, Consultant en ergonomie, Ergonome industriel,

Définition du métier

Analyser sur le terrain les comportements des salariés en situation d'activité professionnelle, élaborer un diagnostic. Définir et proposer des actions préventives et correctives concernant les postes, les systèmes de travail, les environnements, en recherchant la meilleure adéquation possible entre les contraintes de l'appareil de production, les modes opératoires et le respect de la réglementation (sécurité, hygiène, santé...).

Activités

  • Veille scientifique et technique dans son domaine de compétence (recherche documentaire, participation à des conférences scientifiques, lecture de revues spécialisées, etc.)

Savoir-faire

  • Utiliser les méthodes et outils de recueil et d'analyse de données quantitatives et /ou qualitatives
  • Élaborer un avis technique, des recommandations, relatifs à son domaine de compétence
  • Travailler en équipe / en interservices
  • Argumenter, influencer, convaincre un ou plusieurs interlocuteurs sur les problématiques de son domaine
  • Structurer et animer des formations relatives à son domaine de compétence
  • Formuler la problématique et l'objet de l'étude et en délimiter, à partir de la demande, le champ d'investigation
  • Conduire et animer des réunions d'information, de formation, des groupes de travail relatifs à son domaine de compétence
  • Enrichir les notices d'utilisation des machines, des appareils en prenant en compte les conditions d'utilisation
  • Définir des préconisations aux demandeurs : réorganisation ou enrichissement des postes de travail, conseil sur des investissements, l'organisation, le choix du matériel (dont matériel de protection), etc.
  • Concevoir et mettre en oeuvre des solutions relatives aux problèmes de son domaine
  • Piloter des projets et / ou des études relatives à son domaine de compétence
  • Rédiger des notes, rapports, comptes-rendus, documents relatifs à son domaine
  • Identifier et analyser les causes de dysfonctionnement pour les opérateurs en matière de conditions de travail, de confort des opérateurs ou de facilité d'exécution du travail, en modéliser les phénomènes constatés
  • Conduire un entretien en face à face et / ou téléphonique
  • Conseiller les utilisateurs/clients sur les produits et/ou services, leur mode d'utilisation, sur les actions à entreprendre
  • Adapter au mieux les postes de travail aux capacités et compétences des personnes (modification des postures)
  • Expliquer et argumenter les interventions nécessaires ou réalisées auprès de son environnement professionnel (causes, impacts, solutions techniques, durée, mesures prises...)
  • Concevoir de nouveaux produits et appareils (contre le bruit, la poussière, les matières dangereuses...), en collaboration avec d'autres professionnels
  • Évaluer l'impact de l'évolution ou de l'acquisition de matériels, équipements, des produits, définir d'éventuelles mesures correctives
  • Élaborer, administrer et exploiter un questionnaire, une enquête

Connaissances

Connaissances Niveau Code NSF
Méthodes des sciences économiques et sociales (quali-quanti dont statistiques) Connaissance opérationnelle 14256
HSE Connaissance opérationnelle 10000
Ergonomie Connaissance opérationnelle 42898
Réglementation Hygiène / santé / sécurité Connaissance opérationnelle 42866
Rédaction de rapports techniques, scientifiques Connaissance opérationnelle 46375
Droit du travail / Législation sociale Connaissance opérationnelle 13222
Conduite de projet(s) Connaissance opérationnelle 32035
Conduite de réunion, animation de groupes Connaissance opérationnelle 32002
Techniques relationnelles Connaissance opérationnelle 15012
Organisation du travail - techniques et méthodes d'organisation Connaissance opérationnelle 31637
Physiologie Connaissance opérationnelle 12087
Sciences sociales Connaissance opérationnelle 14256

Observations

L'ergonome a pour mission la recherche de la meilleure adaptation de l'outil à l'homme. Il intervient aussi dans les domaines comme les nuisances sonores. Son champ d'action est très large. Il englobe la problématique de la sécurité du travail et de l'hygiène. Il intervient dans la conception d'un produit ou d'un objet utilitaire, mais aussi dans la mise une place d'une usine ainsi que dans l'organisation d'un processus de production ou de travail. Ce métier, de création récente, a d'abord fait son apparition dans les ateliers et les usines afin d'améliorer les conditions de travail et de sécurité. Trop de bruit ou de lumière, des positions pénibles, de la poussière en excès... et l'ergonome intervient pour analyser la situation et faire des propositions d'amélioration. Il peut aussi assurer le maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés. Son champ d'action s'est élargi. On le sollicite maintenant dès la phase de conception d'un projet industriel, à la conception d'un produit, d'un logiciel informatique. Il a un droit de regard sur la construction des locaux et s'intéresse à l'organisation du travail. Son objectif est de comprendre les comportements et réactions des hommes en situation de d'activité professionnelle. L'observation de terrain et l'écoute sont nécessaires pour appréhender comment les personnes travaillent et élaborer un diagnostic permettant de proposer des actions correctives.

Formation de base et apprentissage

Bac+4/5 Institut universitaire professionnalisé (IUP) d'Albi, spécialité ergonomie. Formation universitaire de 3e cycle : master délivré par les universités de Dijon, Lille 2, Versailles, Paris 12, Nice, Pau, Lyon 2, Paris 1 et 8, ... (ergonomie cognitive des NTIC) ou une formation d'ingénieur. Formation d'ergonome au CNAM. BTS hygiène, propreté, environnement DUT hygiène, sécurité, environnement avec en plus une solide expérience dans le domaine.

Comparaison métiers

Cet outil de comparaison permet de mettre en relation deux métiers afin d'identifier les connaissances communes et les connaissances à acquérir ou à développer pour exercer le métier. Il compare le métier actuel de la page avec le métier sélectionné dans les menus déroulant.


En savoir plus sur les connaissances

Connaissance de base (niveau 1)

Connaissance générale propre à un champ. L'étendue des connaissances concernées est limitée à des faits et des idées principales. Connaissance des notions de base, des principaux termes. Connaissance, le plus souvent, fragmentaire et peu contextualisée. Durée courte d'acquisition de la connaissance d'un champ donné (quelques jours, semaines à quelques mois)

Connaissance opérationnelle (niveau 2)

Connaissance détaillée, pratique et théorique, d'un champ ou d'un domaine particulier incluant la connaissance des processus, des techniques et procédés, des matériaux, des instruments, de l'équipement, de la terminologie et de quelques idées théoriques. Cette connaissance est contextualisée. Sa durée d'acquisition se situe de un à deux ans

Connaissance approfondie (niveau 3)

Connaissance théorique et pratique approfondie. Maîtrise des principes fondamentaux du domaine, permettant la modélisation. Une partie de la connaissance porte sur des connaissances avancées ou de pointe. Durée d'acquisition de la connaissance de l'ordre de 3 à 5 ans

Connaissance d’expertise (niveau 4)

Connaissance permettant de redéfinir des pratiques professionnelles dans un champ à l'interface entre des champs différents, et de produire une analyse critique de la théorie, des principes. Connaissance très contextualisée, nécessitant une durée d'acquisition au moins égale à 2/3 ans et plus, à partir du niveau 3