Vous êtes ici : Accueil > Les métiers > Hygiène-Sécurit... > Hygiène et sant... > Médecin du travail  

Médecin du travail

Appellations les plus courantes

Définition du métier

Réaliser le suivi de la santé des personnels afin de prévenir et de diagnostiquer les affections de santé. Déterminer l'aptitude au poste de travail. Fournir un avis médical sur les risques professionnels, définir les améliorations pour la prévention des risques au poste de travail et à son environnement

Activités

  • Études et conseils concernant l'aménagement des postes de travail et des locaux
  • Réalisation d'actions d'information, de formation et de prévention sur l'hygiène, la sécurité, la santé au travail
  • Veille dans le domaine santé (participation à des groupes de travail, des commissions pluridisciplinaires, des enquêtes et études, etc.)
  • Réalisation périodique des examens médicaux ou sur demande de consultation médicale
  • Conseil et apports d'informations médicales portant sur la prévention des risques
  • Échanges d'informations et avis techniques au CHSCT et lors des visites d'inspection du CHSCT

Savoir-faire

  • Identifier et caractériser un problème de santé, établir un diagnostic préalable
  • Élaborer un avis technique, des recommandations, relatifs à son domaine de compétence
  • Concevoir, piloter/conduire un / des projets relatif(s) à son domaine de compétence
  • Formuler des avis et conseils sur les projets de modification ou d'aménagement des locaux et des équipements de travail, sur les produits utilisés
  • Créer et développer une relation de confiance avec la personne et / ou son entourage
  • Orienter le salarié vers des spécialistes, ou des lieux d'accueil spécialisés, lorsque c'est nécessaire
  • Rédiger des notes, rapports, comptes-rendus, documents relatifs à son domaine
  • Conseiller les utilisateurs/clients sur les produits et/ou services, leur mode d'utilisation, sur les actions à entreprendre
  • Évaluer l'aptitude d'un salarié à tenir un poste de travail

Connaissances

Connaissances Niveau Code NSF
HSE Connaissance opérationnelle 10000
Ergonomie Connaissance opérationnelle 42898
Prévention sécurité Connaissance opérationnelle 42866
Médecine du travail Connaissance opérationnelle 43008
Droit de la santé et des malades / législation sanitaire et sociale Connaissance opérationnelle 43022
Épidémiologie Connaissance opérationnelle 43009
Santé publique Connaissance opérationnelle 43454
Droit du travail / Législation sociale Connaissance opérationnelle 13222
Techniques relationnelles Connaissance opérationnelle 15012

Formation de base et apprentissage

Dipôme de médecin. Spécialisation médecine du travail

Perspective d'évolution professionnelle

  • Évolution externe à l'entreprise

Comparaison métiers

Cet outil de comparaison permet de mettre en relation deux métiers afin d'identifier les connaissances communes et les connaissances à acquérir ou à développer pour exercer le métier. Il compare le métier actuel de la page avec le métier sélectionné dans les menus déroulant.


En savoir plus sur les connaissances

Connaissance de base (niveau 1)

Connaissance générale propre à un champ. L'étendue des connaissances concernées est limitée à des faits et des idées principales. Connaissance des notions de base, des principaux termes. Connaissance, le plus souvent, fragmentaire et peu contextualisée. Durée courte d'acquisition de la connaissance d'un champ donné (quelques jours, semaines à quelques mois)

Connaissance opérationnelle (niveau 2)

Connaissance détaillée, pratique et théorique, d'un champ ou d'un domaine particulier incluant la connaissance des processus, des techniques et procédés, des matériaux, des instruments, de l'équipement, de la terminologie et de quelques idées théoriques. Cette connaissance est contextualisée. Sa durée d'acquisition se situe de un à deux ans

Connaissance approfondie (niveau 3)

Connaissance théorique et pratique approfondie. Maîtrise des principes fondamentaux du domaine, permettant la modélisation. Une partie de la connaissance porte sur des connaissances avancées ou de pointe. Durée d'acquisition de la connaissance de l'ordre de 3 à 5 ans

Connaissance d’expertise (niveau 4)

Connaissance permettant de redéfinir des pratiques professionnelles dans un champ à l'interface entre des champs différents, et de produire une analyse critique de la théorie, des principes. Connaissance très contextualisée, nécessitant une durée d'acquisition au moins égale à 2/3 ans et plus, à partir du niveau 3