Vous êtes ici : Accueil > Les métiers > Commercialisation > Achats > Acheteur(euse) industriel(le)  

Acheteur(euse) industriel(le)

Appellations les plus courantes

Ingénieur achats, Responsable achats,

Définition du métier

Analyser et prospecter les marchés, analyser et consolider les besoins, rechercher, évaluer et choisir des fournisseurs en fonction de leur capacité à répondre aux impératifs de coûts et de marges, de délais de paiement et de livraison, de qualité, de quantité. Négocier les conditions pour tout ou partie des achats, des produits et des services nécessaires à l'entreprise et à son fonctionnement, et parfois l'approvisionnement des matières et produits

Activités

  • Suivi et contrôle des performances achats, reporting sur les réalisations et résultats achats

Savoir-faire

  • Évaluer et sélectionner une offre de prestation (fournisseur, sous-traitant.)
  • Travailler en équipe / en interservices
  • Animer, développer, fidéliser un réseau professionnel
  • Analyser, formuler et traduire le besoin exprimé en fonctionnalités et cahier des charges relatif à son domaine de compétence
  • Développer des partenariats avec les clients et/ou fournisseurs
  • Évaluer, spécifier, faire évoluer le besoin exprimé du demandeur
  • Qualifier et codifier des données concernant les produits,
  • Traduire les politiques de l'entreprise (industrielle, commerciale, qualité, ressources humaines...) en orientations et priorités d'action relatives à son domaine de compétence
  • Elaborer et rédiger un cahier des charges relatif à son domaine d'activité
  • Analyser et évaluer la performance d'un fournisseur
  • S'exprimer et / ou lire dans une langue étrangère (en anglais la plupart du temps)
  • Élaborer/ajuster et mettre en oeuvre un plan d'action relatif à son domaine d'activité
  • Analyser et développer son marché fournisseurs, disposer d'alternative fournisseurs
  • Identifier et caractériser les produits correspondants aux besoins exprimés
  • Conseiller les utilisateurs/clients sur les produits et/ou services, leur mode d'utilisation, sur les actions à entreprendre
  • Traiter des situations conflictuelles (litiges, réclamations, différents) et négocier des solutions acceptables
  • Argumenter et négocier des prestations, des accords, des compromis, des protocoles techniques avec des interlocuteurs internes et / ou externes

Connaissances

Connaissances Niveau Code NSF
Réglementation et financement commerce international Connaissance approfondie 34236
Droit et réglementation des transports / manutention Connaissance approfondie 31894
Logiciels métier Connaissance approfondie 30954
Langues étrangères Connaissance approfondie 15254
Commerce Connaissance approfondie 34554
Droit commercial Connaissance approfondie 13272
Négociation commerciale (achat / vente) Connaissance approfondie 34582
Achats Connaissance approfondie 34024
Sciences et technologies des matériaux (dont Résistance Des Matériaux) Connaissance approfondie 22854
Logistique Connaissance approfondie 31845
Marketing achat Connaissance approfondie 34052

Observations

Dans bien des cas, hors les grandes entreprises, l'activité de sourcing est intégrée dans le métier d'acheteur. Sourcing? Rechercher, par zone géographique, les matières ou les produits en fonction du plan d'achat de production ou de collection et du budget correspondant. Sélectionner le bon produit pour la bonne demande. Négocier ensuite, sur la base d'un cahier des charges, les marchés, les prix, les coûts logistiques et les rythmes d'approvisionnement Retranscrire la demande et le cahier des charges exact au fournisseur, s'assurer du suivi des affaires.

Formation de base et apprentissage

Bac+5 (Ecole supérieure de commerce, spécialisation / expérience achats ou vente de biens industriels), (Master achat, ES d'achat, approvisionnement et logistique) Ou Bac +2/3 technique avec expérience commerciale-achats.

Perspective d'évolution professionnelle

  • Responsable achats,
  • Vendeur B to B
  • Responsable grands comptes / comptes clés
  • Chef de produits

Comparaison métiers

Cet outil de comparaison permet de mettre en relation deux métiers afin d'identifier les connaissances communes et les connaissances à acquérir ou à développer pour exercer le métier. Il compare le métier actuel de la page avec le métier sélectionné dans les menus déroulant.


En savoir plus sur les connaissances

Connaissance de base (niveau 1)

Connaissance générale propre à un champ. L'étendue des connaissances concernées est limitée à des faits et des idées principales. Connaissance des notions de base, des principaux termes. Connaissance, le plus souvent, fragmentaire et peu contextualisée. Durée courte d'acquisition de la connaissance d'un champ donné (quelques jours, semaines à quelques mois)

Connaissance opérationnelle (niveau 2)

Connaissance détaillée, pratique et théorique, d'un champ ou d'un domaine particulier incluant la connaissance des processus, des techniques et procédés, des matériaux, des instruments, de l'équipement, de la terminologie et de quelques idées théoriques. Cette connaissance est contextualisée. Sa durée d'acquisition se situe de un à deux ans

Connaissance approfondie (niveau 3)

Connaissance théorique et pratique approfondie. Maîtrise des principes fondamentaux du domaine, permettant la modélisation. Une partie de la connaissance porte sur des connaissances avancées ou de pointe. Durée d'acquisition de la connaissance de l'ordre de 3 à 5 ans

Connaissance d’expertise (niveau 4)

Connaissance permettant de redéfinir des pratiques professionnelles dans un champ à l'interface entre des champs différents, et de produire une analyse critique de la théorie, des principes. Connaissance très contextualisée, nécessitant une durée d'acquisition au moins égale à 2/3 ans et plus, à partir du niveau 3